L’histoire de la machine à sous

Home/L’histoire de la machine à sous
L’histoire de la machine à sous 2018-06-28T13:48:41+00:00

La machine a sous ne cesse de nous surprendre et comme elle a connu un très grand succès, elle a acquis la notoriété d’être un jeu emblématique dans les casinos. La machine à sous est connu sous plusieurs appellations à travers le monde. Notamment, aux Etats-Unis elle est connue comme la slot machine, en Angleterre « Fruits Machines » (machines à fruits), en Italie « Mangiasoldi » (mange sous), en Australie « Pokie » et en Nouvelle-Zélande « One Arm Bandit » (bandit manchot). Découvrons ensemble l’origine de cette merveilleuse invention qui nous a conquit.

L’origine du bandit manchot

Slot Machine Liberty Bell
C’est en 1898 que le premier prototype du bandit manchot voit le jour par son créateur Charles Fey à San Francisco. C’était bien la toute première machine avec des roues qui était nommé « Card Bell ». Monsieur Fey n’était vraiment pas satisfait de la machine Card Bell, c’est alors qu’il eut la brillante idée d’améliorer la machine. Il décide de fabriquer les rouleaux en métal et les rend plus compressants. Il inventa donc un tout nouveau modèle qu’il nomma « Liberty Bell ».

La Liberty Bell se distingue avec ses rouleaux décorés par des symboles des jeux de cartes notamment le carreau, le coeur, l’as de pique, un fer à cheval et biensûr sans oublié la fameuse liberty bell (cloche de la liberté). Cette nouvelle machine offre bien des avantages avec des combinaisons remarquables, car désormais elle pouvait générer plus de mille combinaisons tandis que la version précédente n’en produisait qu’une centaine.

Une réussite spectaculaire

Comme la machine gagne en popularité, les joueurs succombaient tous sous son charme. Ceci malheureusement, causa les joueurs à abandonner les jeux de la roulette qui déclencha une rivalité parmi d’autres fabricants de jeu. Quoique cette superbe invention connaisse un succès phénoménal, Charles Fey ne consent pas à commercialiser son invention à d’autres compagnies. Ces dernières étaient alors contraintes à construire leur propre machine.

En 1906 un modèle de le Liberty Bell disparut dans un salon de Powell Street. Quelque temps après, la machine réapparaît à l’usine de Chicago de la société Mills Novelty, l’un des principaux concurrents de Fey. Ils ont décortiqué la machine pour savoir ce qui la rendait différentes des leurs et ce qui pouvait la rendre lucrative. Ils ont alors découvert que c’était tout simplement le suspense que manifester uniquement les trois symboles qui étaient visibles aux joueurs qui éventuellement causaient cette attraction envers la machine.

Ils ont alors fabriqué leur propre machine et la surnomma sans le moindre scrupule, « Mills Liberty Bell Slots ». C’était vraiment le comble pour Charles Fey, qui malheureusement ne pouvait rien attenter pour objecter car il n’a jamais voulu breveté son invention et même s’il l’aurait fait, les tribunaux aurait déclaré qu’ils ne pourraient pas le protéger de toute façon.

Le bandit manchot dès lors a connu un long parcours et métamorphose, aujourd’hui elle est très populaire dans les casinos terrestres. Grâce aux nouvelles technologies on peut désormais jouer à la machine à sous en ligne aussi connu comme online slot machine.

L’arrivée des machines électromécaniques

En 1963, le fournisseur de logiciels Bally Manufacturing améliore machines à sous en présentant la toute première machine à sous électromécanique. Cette machine s’appelait « Money Honey », et elle payait les jackpots automatiquement. La machine proposait des progrés technologiques tels des lumières électriques et des bruits faits pour attirer des centaines de milliers de joueurs.

C’est un jeu de casino qui continue toujours à faire fureur.

Lisez tous nos articles concernant la machine à sous:

Cherry symbolLes différents types de machines à sous

Cherry symbolLes machines à sous à jackpots progressifs

Cherry symbolLes machines à sous en ligne au Canada

Cherry symbolLa machine à sous sur smartphone